Skip to main content

L'alcoolémie au volant, c'est interdit, dangereux, parfois mortel. Tout le monde le sait et pourtant ... tous les lundis, la presse de La Réunion nous relate les chiffres effrayants des infractions au code de la route commises durant le weekend.

Primassurances Réunion vous informe à propos des conséquences de la conduite sous l'emprise d'alcool sur votre contrat d'assurance auto. 

Rappel : "boire ou conduire, il faut choisir"

Le code de la route prévoit de nombreuses sanctions en cas de contrôle positif d'alcoolémie, c'est à dire au dessus des taux suivants :  

  • 0,2g / litre de sang pour les jeunes conducteurs : un verre, c'est déjà trop !
  • 0,5g / litre de sang : cela correspondrait environ à deux verres, mais sachez déjà que là, le risque d'accident est multiplié par deux !

Le conducteur qui dépasse ce degré d'alcool dans le sang encourt un retrait de 6 points sur le permis de conduire, 135 € d'amende et un retrait de permis de 6 mois. Si le taux est délictuel (plus de 0,8 g/litre de sang), l'amende peut monter à 4500 € et une peine d'emprisonnement peut être prononcée. Si d'autres infractions sont constatées simultanément (délit de fuite, conduite sans assurance, ...), en cas de récidive, ou si le contrôle fait suite à un accident, les sanctions peuvent être encore beaucoup plus lourdes.

Conduire sous l'emprise d'alcool est une faute intentionnelle

Si vous prenez le volant en état d'ébriété et que vous créez un accident, votre assureur considère que vous avez commis une faute intentionnelle.

Vous avez commis une erreur volontaire en prenant la route après avoir bu de l'alcool et vous avez considérablement augmenté les risques d'accident, ce qui n'était pas prévu au contrat. En plus des risques évidents pris pour votre sécurité, pour celle des autres et des sanctions prévues par le code de la route, votre assurance auto ne vous servira à plus rien ... ou presque ! 

L'alcoolémie et l'assurance auto 

Les compagnies d'assurance peuvent prendre aussi de lourdes sanctions :  malus, perte de garanties, majoration de prime ou résiliation du contrat d'assurance en fonction de votre situation et de l'état de récidive ou pas. Quoi qu'il en soit, en cas d'accident alors que vous étiez sous l'emprise d'alcool, cela vous coûtera ! 

  • Malus : vous avez créé un accident alors que vous étiez en état d'ébriété, à coup sûr votre malus montera. Vous connaissez forcément la conséquence si vous avez lu nos astuces pour payer moins cher en assurance auto ;). Cela fait augmenter le coût de votre assurance. 
  • Majoration de prime : les assureurs appliquent souvent une majoration de prime qui ne peut pas excéder 150% (ou 400% si vous êtes récidiviste ou que vous avez cumulé d'autres infractions en plus de l'alcoolémie). 
  • Exclusion de garanties : vous perdez pour ainsi dire toutes les garanties que vous apportait votre contrat d'assurance auto excepté l'indemnisation des victimes (Responsabilité civile obligatoire). Tous les frais liés à votre santé, à votre véhicule, ... pourrons vous incomber. 
  • Résiliation du contrat : l'assureur a aussi le droit de rompre le contrat et on sait à quel point, il n'est pas aisé de retrouver un nouvel assureur après une résiliation 

Primassurances Réunion vous a présenté brièvement les conséquences d'une conduite sous l'emprise d'alcool sur votre contrat d'assurance auto. Le plus important reste votre sécurité et celle des autres usagers. Bannissez tout simplement l'alcool au volant et participez à améliorer la sécurité sur les routes de l'île de la Réunion.

Pensez aussi à nous suivre sur Facebook et voyez toutes nos solutions en assurance pour particuliers : auto, habitation, santé, ...