Skip to main content

Primassurances Réunion vous propose un mini guide des bonnes pratiques à cas d'accident de la route. Si vous êtes un jour impliqué dans un accident de voitures ou autres véhicules terrestres, essayez de suivre les étapes suivantes si vous êtes dans la capacité de le faire. 

1. Assurer la sécurité des lieux 

Votre sécurité et celle des autres usages de la route ou des autres personnes présentes sur les lieux sont évidemment la priorité numéro 1. Selon la situation et pour l'exemple, cela peut se traduire par les actions suivantes : 

  • éviter le sur accident en étant visible (gilet jaune, feux de détresse, etc) et en indiquant le danger (triangle réfléchissant) ou en libérant la chaussée si possible
  • s'il y a des blessés : 
    • les mettre à l'abri seulement si nécessaire (risque d'explosion, d'incendie ou autre danger imminent). Ne jamais déplacer un blessé dans le cas contraire
    • toujours prévenir les autorités (police ou gendarmerie) en cas d'accident corporel

2. Remplir le constat amiable et le remettre à l'assurance

Le constat amiable est le document qui va servir de base pour l'indemnisation par votre assurance.

Remplissez le toujours :

  • même si les autorités ont établi un procès verbal,
  • même si vous n'êtes pas d'accord avec ses termes auquel cas vous vous abstiendrez de le signer et vous expliquerez les raisons par écrit dans la partie "Observations". 

Le constat papier vous a été remis par votre assureur et il devrait logiquement être dans votre véhicule (si vous avez un doute, c'est le moment de vérifier). Si vous préférez, et à condition qu'il n'y ait pas de dommages corporels apparants, vous pouvez aussi opter pour le format électronique. Auquel cas nous vous conseillons de télécharger l'application au préalable (www.e-constat-auto.fr)

Une fois rempli et signé, le constat doit être transmis à votre assureur dans les 5 jours ouvrés maximum avec les éventuels documents annexes (photos, coordonnées des témoins, certificat médical faisant été des dommages corporels si vous avez été blessé, ...)  

3. En cas de délit de fuite ou d'accident avec un non assuré

En cas d'accident avec une personne non assurée, vous devriez vous tourner vers le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) pour toute indemnisation.

En cas de délit de fuite, si possible, notez la plaque d'immatriculation du véhicule et les coordonnées des éventuels temoins ; précisez les faits dans les observations du constat. La démarche est la même en cas de refus de remplir / signer le constat par l'autre partie sauf que vous pourrez en plus noter le numéro de police d'assurance du véhicule grâce la vignette logiquement présente sur le pare-brise.

Au final, le plus délicat en cas d'accident est sans doute de garder son sang froid. Pour le reste, les démarches restent relativement simples et logiques : assurer la sécurité des personnes et déclarer l'accident grâce au constat amiable. En cas de complication (délit de fuite, blessés, ...), tous les éléments prouvant les faits sont également à remettre à l'assurance si possible. 

Primassurances Réunion vous invite aussi à découvrir nos offres pour particulier et à diminuer le coût de votre assurance auto à l'île de la Réunion. Suivez nous sur Facebook pour ne pas rater nos prochains trucs et astuces en assurance.